AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Deuxième version signé cobain., merci beaucoup.
Bienvenue sur Carpe Diem, le forum a ouvert ses portes le 21 juin 2017.

Partagez | 
 

  Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Arrivé(e) le : 23/06/2017
Célébrité + (c) : Harry Styles ©miss turner
DCs : aucun




MessageSujet: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   Sam 24 Juin - 11:32


Rory & Luke


Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place

Je vais exploser, que mon frère paie pour se taper un mec qui a à peu près mon âge, je m'en fiche, qu'il cache son homosexualité à nos parents, ça me dérange pas vu la réaction de mon père mais que mon père trompe ma mère, me traite ainsi parce que j'aime les hommes alors qu'il en paye un pour s'envoyer en l'air et qui en plus pourrait être son fils, ça ça me rend furax mais alors complètement. Comment ose-t-il me traiter de la sorte alors qu'il aime les hommes lui aussi ?!

Je n'étais pas allait bosser aujourd'hui, j'avais besoin de tout mon temps pour suivre ce Sandor Je me postais près du bar, à l'abri des regards mais je pouvais voir l'entrée de ma cachette. J'attendis plusieurs heures je crois mais je vis enfin Sandor sortir, je le laissais prendre de l'avance et le suivis, sans en avoir l'air même si il marchait tranquillement sans se retourner. Après quelques minutes, il entra dans un immeuble assez... ben, insalubre je dirais enfin je sais que les gigolos gagnent pas beaucoup alors, il doit pas pouvoir s'offrir mieux. Je rentrais peu après lui, le digicode ne marchant pas et montais les étages en regardant les numéros des portes, les mêmes que ceux sur les boîtes aux lettres, arrivé au deuxième étage, je mis mon portable sur silencieux et frappais à la porte. Une fois que la porte s'ouvrit et que je constatais que c'était bien Sandor qui m'ouvrait, je lui laissais pas le temps et le poussais à l'intérieur de chez lui et je refermais la porte :

- Qu'est-ce que tu comprends pas dans laisse mon père et mon frère tranquille ?! Alors ça te plait de détruire une famille ?! La mienne en l’occurrence !

Je ne sais pas si il va faire le rapprochement mais étant donné que mon frère et moi ont se ressemblent, il risque de vite comprendre de quelle famille je parle. Je lui avais pas dis qui était mon père et mon frère. Je déteste Sandor et pourtant, il est typiquement le genre de mec qui me plait mais il est un gigolo donc pas libre et puis, il détruit ma famille donc je pourrais jamais m'entendre avec lui.

codage by miss horan



Dernière édition par Benjamin Johnson le Mar 25 Juil - 8:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Arrivé(e) le : 24/06/2017
Pseudo : just hold on
Célébrité + (c) : Louis Tomlinson ©STRANGELOVE.
DCs : Johanna Rhodes (Kendall Jenner) & Jonas Valentyne (Michael Malarkey) & Soledad Nuñez (Selena Gomez)



Âge : 25 ans (06 août 1991)
Habitation : un studio miteux dans le quartier sud
Statut : célibataire
Occupation : barman et protitué


MessageSujet: Re: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   Sam 24 Juin - 12:23


laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place
( benjamin & sandor )

Profiter de prendre une douche qu'il peut faire durer et dont il peut vraiment prendre le temps d'apprécier et sans doute ce qu'il préfère de ces rendez-vous en motel avec certains de ses clients. Non pas qu'il ne peut pas prendre de douche lui, Sandor est propre de ce côté-là, il se douche tous les jours, c'est juste qu'entre l'état de sa salle d'eau, de la cabine de douche et ses faibles revenus, pourvoir économiser un peu sur l'eau et pouvoir se laver dans un lieu un peu plus sain, y'a pas photo. Donc dès qu'il lui ait possible de le faire, il ne rate pas l'occasion d'une bonne douche chaude qui le détend un peu. C'est certain qu'il préfèrerait ne pas avoir à être là, ne pas être obligé de faire ce qu'il fait, mais c'est comme ça. Son boss l'a sortie de la rue, lui a offert un job qui lui permet enfin d'avoir un toit, certes, pas des plus luxurieux, mais un toit quand même au-dessus de la tête, et même s'il ne savait pas dans quoi il s'engageait quand il a accepté la proposition d'emploi, il lui est tout de même reconnaissant et se sent redevable envers cet homme et c'est pourquoi, plus de deux ans plus tard, il est encore là, à vendre son corps en plus de servir des verres à des alcoolos. De toute manière, il ne saurait même pas trop où aller, il ne connait trop rien d'autre, il n'a jamais rédigé de CV ou de lettre de motivation, il n'a aucun diplôme, il n'a même pas fini le lycée. Peut-être que c'est par peur de l'inconnu, par sécurité aussi, après tout, il a maintenant un appartement, qu'il n'a pas envie de perdre en quittant son patron et qu'il ne trouve rien d'autre pour continuer à pouvoir payer son loyer. Sandor a passé bien trop d'années à la rue, que pour risquer d'y retourner. Sa situation est meilleure qu'elle a pu l'être et même si elle est loin d'être parfaite, il sait qu'il a plus de chance que d'autres personnes qu'il a pu croiser par le passé et qui sont, elles, peut-être encore à la rue.

Le châtain s'habille rapidement et retrouve son client dans la chambre, qui s'est aussi rhabillé et qui l'attend pour partir. C'est un de ses réguliers, un des biens que Sandor n'appréhende plus de voir, parce qu'il sait qu'il ne craint rien avec lui. Il ne sait pas grand-chose de l'homme, seulement son prénom : Aaron. Il n'a même jamais eu la curiosité de chercher à en savoir plus. Au fond, moins il sait de choses sur ses clients, mieux c'est, ça peut éviter pas mal de problèmes de ne pas trop se mêler de leurs vies. Sandor récupère l'enveloppe que l'homme lui tend, sans pouvoir le regarder dans les yeux en la prenant. Lui c'est peut-être un type sympa, ça n'enlève en rien la honte qu'il ressent chaque fois qu'il prend l'argent qu'on lui donne pour ce qu'il vient de faire. D'autant que cet argent, il n'en verra pas vraiment la couleur. Bien sûr qu'il est payé, bien sûr qu'il a sa part, mais elle est infime en réalité, son boss se prend une très belle marge sur ces revenus-là. Ils quittent le motel en même temps, chacun de son côté cependant. Son client part récupérer sa voiture et Sandor lui prend à pied, le chemin en direction du bar, juste le temps d’y déposer l’argent qu’il vient de gagner et il repart aussi en direction de son appartement afin de pouvoir profiter pour une fois de sa soirée, tranquillement chez lui. Au programme, se pelotonner dans son canapé après avoir mangé un bout, et passer la soirée à dévorer un bon bouquin qu'il a emprunté à la bibliothèque. Comme il sort peu, et qu'il n'a pas énormément de moyens pour s'acheter tous les livres qu'il a envie de lire, il s'est pris un abonnement à la bibliothèque, beaucoup plus économique pour lui qui adore lire.

En chemin, il rêvasse à sa soirée, mais repense aussi à ses retrouvailles un peu houleuses avec son grand frère, qu'il ne s'attendait clairement plus à revoir un jour. Sandor est tellement perdu dans ses pensées, qu'il fait le chemin jusque chez lui de façon très automatisée et il ne remarque absolument pas la personne qui le suit depuis qu'il a quitté le bar. C'est sans se méfier l'ombre d'une seconde qu'il monte chez lui. Il a bien capté le jeune homme dans la cage d'escalier qui monte derrière lui, mais le barman ne connait pas ses voisins, et ne connait pas non plus leurs amis, alors il n’a aucune raison de se méfier, il ne peut clairement pas deviner qu'il s'agit en fait du fils de son dernier client. Il se fait ainsi surprendre quand le bouclé le pousse à l'intérieur de son propre appartement et ferme la porte derrière eux. Sandor ne comprend absolument pas ce qui se passe et reste bouche bée, sans pouvoir prononcer un seul mot, quand il se prend l'explication de la présence de l'autre en pleine face. Il comprend que le jeune homme devant lui est sans doute le fils d'un client, sans imaginer qu'il est le fils de son dernier client. Quoi qu'il en soit, les mots le blessent énormément, parce que même s'il n'a pas tort sur le fait qu'il sait pas forcément faire grand-chose d'autre, lui il ne cherche à briser aucune famille, ses clients sont grands, c'est leur responsabilité s'ils viennent le voir, il ne leur met pas un couteau sous la gorge, il n’oblige personne à utiliser ses services, alors il trouve les paroles du bouclé injustifiées. Les larmes lui montent aux yeux alors qu'il cherche les mots pour se défendre, rien ne lui vient, il ne peut que rester muet, d'autant que l'intrus en rajoute une couche. « Non, ça ne m'amuse pas. Je n'ai pas vraiment le choix vois-tu. Alors, ferme là avant de me juger sans rien savoir de ma vie, et va plutôt demander à ton père et à ton frère pourquoi ils ont besoin de quelqu'un comme moi, parce qu'à ce que je sache, il font ça de leur plein gré, je ne force personne moi. » Et voilà, enfin, ça sort. Ce n’est pas vraiment son genre de se rebeller, et c'est pas vraiment une rébellion, mais il ne peut pas rien dire, il ne peut pas le laisser l'insulter de la sorte. Oui, c'est vrai, il fait la pute pour gagner en partie sa vie, et alors ? Ça ne justifie pas de se faire traiter comme ça. Puis ça lui fait un choc tout à coup, quand il réalise que l’intru ressemble à un de ses clients, mais un jeune, d’à peu près leur âge. « Tu… tu ressembles à … » Sandor n’arrive même pas à prononcer son prénom. Il comprend de qui il est le frère et c’est seulement aussi qu’il comprend la conversation. Son père et son frère ? Il a les deux comme clients ? Et il ne l’a jamais remarqué ? Tout à coup, la situation devient encore plus bizarre et dérangeante. Sandor se dégoute encore plus. Et il n’arrive plus qu’à regarder le bouclé dont il ignore le prénom, sans pouvoir prononcer un seul mot de plus.
code by hanska.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Arrivé(e) le : 23/06/2017
Célébrité + (c) : Harry Styles ©miss turner
DCs : aucun




MessageSujet: Re: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   Sam 24 Juin - 14:12


Rory & Luke


Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place

Je sais que Sandor ne les a pas repoussé, mon frère l'a vu avant-hier et mon père vient de le voir, il a dû le voir il y a juste quelques minutes. Mon frère fait ce qu'il veut, j'en ai rien à foutre mais concernant mon père, c'est pas pareil, non seulement il trompe ma mère mais il me reproche d'être gay alors qu'il l'est lui-même ou alors bi mais il est certainement pas que hétéro. Sandor me répondit mais j'en ai rien à foutre de ses explications, je veux juste qu'il sorte de ma vie. J'en ai marre de le voir partir du restaurant dès qu'il le peut :

- Pourtant tu continues de leur donner du plaisir et ça me dégoûtes ! Non, je ne vais pas me la fermer car tu détruis ma famille qui jusqu'à maintenant était parfaite. Oui, tu ne forces personne mais je t'avais demandé de ne plus coucher avec eux alors je te le redemande, arrête de suite de les voir ou je ferrais de ta vie un enfer. Tu peux compter sur moi.

Il finit par bafouiller que je ressemblais à. Mais à qui ? Il a dû faire le rapprochement entre mon frère ou mon père :

- Je ressemble à mon frère ou à mon père. C'est vrai que je t'avais pas donné leur nom. Mon père s'appelle Aaron et mon frère Josh. Alors maintenant que tu sais de qui je parle, la prochaine fois, tu leur dis que tu ne veux ou ne peux plus les voir. Tu inventes que tu as le SIDA ou un truc dans le genre. Tu fais ce que tu veux de ta vie, de ta santé, de ton cul mais tu ne le fais plus payer à ma famille. En plus, ces genre de services sont souvent assez cher, ma famille a besoin de l'argent que mon frère et mon père te donne.

Je le plaquais contre un mur, mon avant-bras sous son cou, je vais lui faire peur, pour qu'il arrête de les voir :

- Je te laisse une dernière chance si jamais je me rends compte que tu continues de les faire payer pour coucher avec toi, tu vas le regretter, crois-moi. Ta vie est misérable mais avec moi comme ennemi, elle va devenir cauchemardesque.

Mon visage près du sien, je mourrais d'envie de l'embrasser mais je n'en avais pas le droit. Enfin si, j'en ai le droit mais je ne veux pas, je ne peux pas en sachant qu'il couche avec mon père et mon frère.

codage by miss horan



Dernière édition par Benjamin Johnson le Mar 25 Juil - 8:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Arrivé(e) le : 24/06/2017
Pseudo : just hold on
Célébrité + (c) : Louis Tomlinson ©STRANGELOVE.
DCs : Johanna Rhodes (Kendall Jenner) & Jonas Valentyne (Michael Malarkey) & Soledad Nuñez (Selena Gomez)



Âge : 25 ans (06 août 1991)
Habitation : un studio miteux dans le quartier sud
Statut : célibataire
Occupation : barman et protitué


MessageSujet: Re: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   Dim 2 Juil - 17:12


   
laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place
( benjamin & sandor )

   
Vu l’intrusion du jeune homme chez lui et au vu de la tournure de la conversation, il semblerait que la soirée de Sandor ne se passe pas comme il l’avait prévue. Il essaie de se montrer le plus confiant possible face au bouclé, mais il n’est pas certain d’être très crédible. Il n’a jamais été bon acteur, pas plus que confiant en lui-même. Alors feindre la confiance, c’est mission impossible pour lui. Encore plus impossible, qu’il voit que ça n’a aucun effet sur son invité surprise. Il aimerait tellement lui rétorquer que oui, il lui a demandé d’arrêter, mais qu’il avait omis de préciser de qui il s’agissait. Un peu difficile d’obéir quand on n’a pas toutes les informations. Plus Sandor observe l’intrus, plus il fait le rapprochement avec un jeune qui vient de temps en temps le voir : Josh. L’autre a dû comprendre qu’il vient de faire le lien entre eux à sa tête et le lui confirme bien rapidement. Mais il lui confirme aussi qu’il a bien entendu quand il a parlé de frère et de père. Son dernier client est son père et celui de Josh. Le visage de Sandor se déforme sous la stupeur. Déjà se dire qu’il a un père et son fils comme client lui fait particulièrement bizarre et ça lui donnerait presque envie de vomir. Maintenant, il comprend mieux la présence du bouclé, si son père est bien Aaron, il vient tout juste de le laisser et ça vaut sûrement dire que l’autre les a suivis. Ça lui glace les sangs. Plus que l’acte en lui-même, c’est se dire qu’il n’a rien remarqué qui le fait le plus flipper.

Le châtain reste totalement muet devant le discours du jeune homme. Il le fait flipper, et en même temps, il comprend un peu son ressentiment. Bien que ça ne justifie pas franchement un tel comportement. Sandor s’apprête à lui répondre, mais l’autre augmente encore un cran dans la violence, en le plaquant au mur, son bras coincé sous son cou, l’empêchant de parler, même s’il en avait l’envie. Le barman arrive à peine à déglutir. Il arrive à peine à encore respirer. Il essaie de se débattre mais en vain, l’autre est bien plus fort que lui. Ils n’ont clairement pas le même gabarit, Sans ne peut rien face au bouclé, plus grand et plus musclé qu’il ne le sera jamais. Il devient tout rouge, manquant ostensiblement d’air et ses yeux deviennent humides, suppliant de le relâcher par le regard, à défaut de pouvoir parler. Plus il parle et plus il lui fait peur. C’est sûrement le but et ça fonctionne parfaitement bien. Sandor devrait être rôder aux menaces et aux actes de violence, mais malgré toutes ces années passé dans la rue et deux ans à faire la pute, il ne s’y est toujours pas habitué. « D’accord. » Le châtain arrive à murmurer ce simple mot, presque imperceptiblement en hochant la tête. Il ne sait pas si c’est lui qui réussit à enfin se dégager de l’emprise du fils d’Aaron, ou si c’est ce dernier qui le relâche, mais enfin il retrouve sa liberté de mouvement. Son premier réflexe, prendre une profonde inspiration, avalant le plus d’air possible, se remplissant les poumons. « Promis, je leur dirais que c’est plus possible. » Que peut-il bien répondre d’autre que d’accepter d’arrêter de voir les deux membres de sa famille ? Si c’est pour vivre dans la terreur de ce qu’il pourrait lui faire, ça n’en vaut pas la peine. Mais reprenant un peu de force mental, il se permet quand même d’ajouter, d’une voix assez fébrile. « Tu as bien conscience que même si j’arrête, moi, de les voir, ça ne va pas changer le problème, ils iront probablement voir quelqu’un d’autre ? » Sandor se laisse glisser le long du mur, se fichant de paraitre faible devant le bouclé, de toute façon, c’est déjà le cas. « Après je m’en fou, c’est votre problème à tous les trois, tant que moi, je me retrouve plus au milieu de vos différents et que tu me fiches la paix. » Cette fois, Sandor ne retient plus les larmes qui lui coule le long des joues, juste fatigué de tout ça. « Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, tu peux juste foutre le camp de chez moi, merci. » Parce que oui, même dans ce moment-là, et avec la violence et la méchanceté du bouclé, il arrive à encore être poli. Il a peut-être passé une grande partie de sa vie dans la rue, il n’en a pas perdu sa gentillesse et ses bonnes manières.
code by hanska.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Arrivé(e) le : 23/06/2017
Célébrité + (c) : Harry Styles ©miss turner
DCs : aucun




MessageSujet: Re: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   Mar 25 Juil - 9:29


Rory & Luke


Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place

Est-ce qu'il mérite ce qui lui arrive ? C'est sans doute la question que vous vous posez. Je pense que oui, bien sûr, il n'a pas choisi ce boulot, personne ne peux choisir de se faire sauter contre de l'argent, enfin volontairement bien sûr. Personne ne choisit d'être prostitué. Mais je lui demande juste de ne plus se laisser baiser par mon frère et mon père, rien de plus. Il a qu'à dire à son maquereau qu'ils l'ont pas payé ou qu'ils on été plus violent que d'habitude ou il leur sort qu'il a le SIDA, je sais pas, les excuses ne manquent pas. Je souris en voyant son visage se déformer, il a comprit qui sont mon frère et mon père et perso, c'est dégoûtant, c'est presque de l'inceste :

- Comme tu as compris qui est mon père, tu te doutes bien de comment je sais où tu habites ? Je dois être un bon espion, tu as pas remarqué que tu étais suivi ou alors tu es juste con, c'est possible aussi.

Il reste sans voix face à mes paroles, je lui fais peur et c'est ce que je voulais, le terrifier pour qu'il m'obéisse, il est prostitué, il est habitué à obéir aux ordres non ? En le plaquant au mur, je ne me rends pas compte tout de suite que j'empêche l'air d'atteindre ses poumons. Après tout la peur peut parfaitement couper la respiration non ? Le voir se débattre me fait rire, c'est tellement... mignon ? Non. Pathétique et ridicule ? Oui. Il commence à devenir tout rouge et à deux doigts de pleurer. Il va pas se mettre à chialer quand même ? Il finit par murmurer d'accord en hochant positivement la tête. Bien, il comprend vite, je relâche mon étreinte et retire mon bras, mon but n'est pas de le tuer. Il prend une profonde respiration, histoire de respirer pleinement :

- Parfait dans ce cas, tu ne vas pas le regretter car je doute qu'ils soient doués au lit.

Je m'en fiche totalement, ça n'a aucune importance. Je ris en l'entendant, il me prend pour plus bête que je ne suis ? :

- Bien sûr que j'en suis conscient mais je ferais peur aux autres, tu es juste le premier sur la liste. Et puis franchement, je préfère être le seul de la famille à pouvoir te sauter dans le futur, histoire que tu oublies mon père et mon frère.

Voilà, il sait qu'un jour ou l'autre, je le sauterais, je lui dis pas quand, c'est bien plus drôle comme ça. Il se laissa glisser le long du mur, le pauvre, je l'ai vraiment vidé de toute énergie :

- Je ne te ficherais pas la paix mais tu n'auras pas à craindre ma vengeance et ça, c'est une très bonne chose pour toi.

Et voilà, il fond en larmes, je vais essayer de le consoler, je dis bien essayer, je m'agenouillais en face de lui :

- Non, pas tout de suite.

Je le couchais par terre, me mis à califourchon sur lui et plaquais mes lèvres sur les siennes, le forçant à ouvrir sa bouche pour lui donner un fougueux baiser. Oui, je console des gens comme ça moi, j'embrasse bien de toute façon, enfin je pense, personne ne s'en ai jamais plein, j'ai pas embrassé tant de personne en même temps. Je passais une de mes mains sous son haut pour caresser son ventre avant de lui murmurer à l'oreille :

- Détends-toi, je vais te payer, prends juste ça comme un extra, Je te donnerais le double de ce que tu demandes.

Je lui remontais son haut et embrassais son torse en bloquant ses bras en les plaquant au sol avec mes mains. Je comptais pas coucher avec lui, pas aujourd'hui tout du moins, dans le futur, pourquoi pas. Mais à y être autant en profiter.

codage by miss horan

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laisse ma famille tranquille et prends-moi à la place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» timotei et famille potisek
» Petite sortie en famille ce soir (13-02-2010)
» Quel pot pour etre tranquille pendant les controles?
» Soutien a RudyBoy et sa famille
» La famille adam's

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Havane, Cuba :: Quartier Sud :: Logements-
Sauter vers: