AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Deuxième version signé cobain., merci beaucoup.
Bienvenue sur Carpe Diem, le forum a ouvert ses portes le 21 juin 2017.

Partagez | 
 

 • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Dim 25 Juin - 21:43


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.


Cela faisait tout juste une semaine que j'avais de nouveau déposé mes affaires sur le sol cubain. C'était si bon d'être de retour, d'autant plus sachant que je ramenais dans mes bagages deux petits trésors. Je voulais faire découvrir à mes enfants la beauté de Cuba mais pas seulement. Leur père se trouvait aussi à La Havane. Jonas. Cet homme que j'ai aimé à perdre la raison.. Que j'aime sans doute encore beaucoup trop. A mon départ, je lui ai demandé de faire sa vie...de m'oublier... Je l'aimais trop pour lui demander de m'attendre. J'ai eu beaucoup de mal à penser à autre chose. Partout où j'allais, je voyais ses traits se dessiner. J'ai pleuré durant des jours et des nuits. Après m'être morfondu plus que de raison, je me suis rendu compte que c'était ma faute et donc qu'il fallait que je vive avec ça. J'ai continué ma vie. J'avais l'esprit occupé. Je travaillais 24h/24. Et un jour, le choc. Je me suis réveillais le ventre rond comme un ballon. Déni de grossesse. J'étais enceinte de 8 mois. Impossible de prendre l'avion et de rentrer à Cuba pour accoucher auprès de ma mère et surtout, de Jonas... Les moyens au Congo sont très précaires seulement j'étais forcée de terminer ma grossesse là-bas. Le temps de me remettre de mes émotions j'avais accouché en ayant jamais pris le temps de passer à coup de fil à l'autre principal intéressé. Il faut dire que j'étais prise en charge dans un hôpital très réglementé suite à quelques complications. Et vous savez le plus beau ? J'ai accouché de jumeaux. Une double dose de bonheur. Je suis donc rentrée à Cuba pour reprendre ma vie et surtout pour apprendre à Jonas qu'il était le père d'une petite fille et d'une petite garçon de tous les deux quelques mois. Je ne sais pas du tout ce que nos retrouvailles allaient donner... Mon coeur se pince rien que d'y penser.

Je les ai déposés chez ma mère avant de me rendre au centre hospitalier du Quartier Est pour ma quatrième journée de travail. J'ai eu la chance de trouver une place assez rapidement. Les médecins manquent à Cuba, ils ne crachent pas sur un ou deux chirurgiens de plus. Je me suis très vite intégrée dans l'équipe bien que ça ne fasse que quelques jours. Ils ont été tous très accueillants. Ils souhaitaient tout connaître de mes périples. Le Congo a été une expérience formidable. J'ai rencontré des personnes admirables : toujours le sourire malgré l'adversité. J'ai appris de nombreuses choses sur moi-même et le monde qui m'entoure : la vie est courte, il est important de profiter de chaque instant.

J'enfile ma blouse et pars regarder le planning de ma journée. Je ne suis pas encore overbooquée par le travail, loin de là. Je ne pouvais pas en exiger plus pour une première semaine mais je dois avouer que je m'embêtais un peu. Je me balade un peu dans l'hôpital à la recherche de quelqu'un qui aurait à tout hasard besoin de mon aide.


black pumpkin


@Maxim Rhodes
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 640
Arrivé(e) le : 03/06/2017
Pseudo : Sùnriise
Célébrité + (c) : Lucy Hale + Alinoé
DCs : Liam Mattews



Âge : 27 ans
Habitation : Quartier Est
Statut : Célibataire
Occupation : Détective privée

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Lun 26 Juin - 22:17


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.


La journée fut rude. Se lever tôt lorsque l’on aime son travail n’a pas de prix mais tout de même. Il devait être cinq heures du matin lorsque mon réveil sonna, il ne fallait pas abuser. Ce n’était pas sans raison, il fallait absolument que je récolte des informations concernant une enquête sur laquelle je travaillais depuis des jours. Cela faisait des semaines entières que je n’arrivais pas à avancer. Il faut dire qu’en ce moment, je n’avais pas la tête à travailler. Ma sœur qui débarque à l’appart un soir sans prévenir était l’une des raisons pour lesquelles j’avais beaucoup de mal à me concentrer. Cela faisait quelques semaines que j’hébergeais ma petite sœur. Sa dispute avec maman ne s’était pas arrangée. Elles étaient toutes les deux trop fières pour s’excuser. Seul Maé me soutenait lorsqu’il s’agit d’apaiser les tensions qui règnent au sein de notre famille depuis le divorce de nos parents il y a trois. La deuxième raison pour laquelle je n’avais pas la tête à travailler était … Jonas. Il était le premier homme depuis Greg avait qui je me sentais suffisamment bien pour envisager de poursuivre notre relation. Il ne s’était encore rien passé entre nous, du moins rien qui ne puisse justifier que nous étions ensemble. Pour le moment, nous passions tout simplement du bon temps ensemble dans le but de se connaitre d’avantage. Situation quelques peu frustrantes puisque j’attends ce baiser avec impatience. Ce soir, j’étais fin prête à lui avouer mes sentiments mais en attendant, il fallait que j’avance sur mon enquête.

Heureusement pour moi, j’avais quelques solutions de secours lorsque j’étais au point mort avec une enquête. Quelques contacts par ci par là, m’aident régulièrement en me donnant des informations. Parmi ses contacts se trouvait Alayna Parker. Une jeune femme médecin travaillant au centre hospitalier de La havane. Elle venait d’arriver à Cuba. Dès notre rencontre, nous nous sommes tout de suite bien entendu et au fur et à mesure, nous sommes devenues amies. Alayna travaillait depuis peu ici, mais elle entendait tous les bruits de couloirs.

Arrivée devant l’hôpital, je m’empressai de la chercher. Ce qui n’était pas une mince affaire. L’hôpital est vaste. C’est non loin de son bureau que je l’aperçue. Et c’est sans hésitation et avec la ferme intention de récolter des informations sur Doyle Bawmon, infirmier en service de cardiologie que je m’avançai vers la jeune femme.

Salut ma belle, comment tu-vas ? Je ne te dérange pas j’espère dis-je avec un large sourire.

Doyle Bawmon était non seulement un infirmier mais aussi un mari et un père de famille soupçonné par sa femme d’adultères. Mme Bawmon était dans ses droits de connaitre la vérité même si celle-ci allait changer sa vie à tout jamais.

black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Mer 28 Juin - 0:53


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.



Tu n’es pas du genre à aimer tourner en rond et pourtant tu as l’impression de ne faire que ça cette semaine. Tu comprends très bien que les chefs de ton service ne puissent pas te mettre dans le feu de l’action tout de suite tu as besoin de prendre tes marques. Le Congo et la Havane ça n’a rien à voir, tu es au courant. Seulement tu ne t’es occupée que de 4 patients et ça en quatre jours. Ça t’a donné le temps de faire le tour de l’hôpital, ça c’est vrai mais tu commençais sérieusement à trouver le temps long. Tu as donc profité de ton temps libre pour – évidemment travailler tes dossiers, il fallait quand même que tu fasses tes preuves – discuter et faire connaissance de tout le personnel. C’était ce que tu avais apprécié quand tu avais travaillé au Congo : le lien entre les différents intervenants était très fort, nous avons formé pendant cette année (un peu mouvementée) une vraie famille. Ça te tenait à cœur de pouvoir créer des liens dans ton nouveau chez toi. Tu parlais de Cuba comme si tu étais totalement étrangère à ce pays alors que tu y avais vécu pendant six belles années. C’était compliqué pour toi de te remémorer les souvenirs qui te liaient à cette période. Tous ces souvenirs concernaient – pour la plupart – Jonas. Ton cœur se sert en pensant à lui. Tu secoues la tête nerveusement en continuant d’arpenter les couleurs de l’hôpital jusqu’au moment où tu es heureuse de croiser un visage connu : Maxim Rhodes.

Cette jeune femme, tu l’as rencontrée il y a quelques jours lors de ton premier jour à l’hôpital. Tu as d’abord pensé qu’elle travaillait à l’hôpital, elle parlait un peu à tout le monde. Ce n’était pas si bête de penser qu’elle était infirmière ou même médecin. Après tout tu es nouvelle, tu ne connais pas encore tout le monde. Tu remplissais très premiers dossiers quand la jeune femme est venue t’interpeller. Tu as tout de suite accroché avec sa simplicité et sa gentillesse. Il faut dire que tu n’es pas vorace non plus et que tu as le contact facile. C’est donc tout simplement que tu as eu le bonheur de discuter avec elle pendant les heures où tu étais à errer dans les ailes de l’hôpital. « Oh, je vais très bien » dis-je en l’enlaçant furtivement. « Et toi ? Qu’est-ce que tu viens faire dans le coin ? » Tu demandais confirmation auprès d’une secrétaire et vérifiais ensuite par toi-même que tu n’étais pas prise ce matin. Tous tes dossiers sont remplis. La semaine prochaine sera plus chargée. Cette semaine-ci devait te permettre de te mettre dans le bain et de te faire aux différences entre Cuba et le Congo. Tu profites donc de cette enième pause dans ton agenda pour proposer un petit moment avec ton ami. « J’ai du temps, un petit café ça te dit ? » lui proposais-je en souriant.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 640
Arrivé(e) le : 03/06/2017
Pseudo : Sùnriise
Célébrité + (c) : Lucy Hale + Alinoé
DCs : Liam Mattews



Âge : 27 ans
Habitation : Quartier Est
Statut : Célibataire
Occupation : Détective privée

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Dim 2 Juil - 10:33


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.



Je me rendais rarement à l’hôpital en particulier celui de La Havane. Cet endroit me rappelait de mauvais souvenir depuis la mort de mon grand-père. Cette perte m’a beaucoup affecté, autant niveau professionnel que personnel. Avec Joe et notre mère, nous avions été pendant des mois, jours après jours en attendant l’inévitable. Nous n’étions pas dupes mais le voir dépérir au fil des jours a été la chose la plus difficile à faire. Atteint d’une maladie incurable, il était difficile de rester optimiste fasse à sa maladie. Au bout du compte le résultat était le même. Sa disparition fut rapide et sans douleurs. C’est avec beaucoup de tristesse et de chagrin que nous avions appris cette nouvelle tragique. C’est pourquoi revenir dans ses locaux était difficile. Cela me donnait la chair de poule. Heureusement pour moi, j’y venais très rarement. Mon travail m’emmenait dans beaucoup d’endroit y compris ceux mal famé mais à l’hôpital rarement. Aujourd’hui je venais de mon plein grès afin d’avancer dans une enquête.

Je n’ai pas eu beaucoup de difficultés à trouver Alayna. Même si elle était un nouveau médecin et qu’elle avait sans doute beaucoup de travail, elle m’accueillit à bras ouverts. Dès notre première rencontre, j’ai senti que nous allions très bien nous entendre. Alayna était une jeune femme très douce avec le cœur sur la main. Toujours prête à aider. Une très grande qualité dans sa profession. Je vais bien aussi merci dis-je en souriant. A vrai dire, je ne viens pas pour une visite de courtoisie tu m’excuseras dis-je en rigolant. Je viens pour le travail. Je bosse sur une affaire ses derniers jours et je me suis dit que tu pouvais peut-être m’aider. A peine ma requête terminé, je me suis rendu compte que je ne savais même pas si elle avait du temps à me consacrer. Quelle gourde Maxim en me tapotant le fond. Si tu as du temps à me consacrer bien sûr. Elle demanda confirmation à sa secrétaire avant de me confirmer qu’elle était bien libre ce matin et me propose un café. Avec plaisir, on sera plus à l’aise pour discuter de potins autour d’un café. Un sourire se dessine sur mon visage. Elle devait à présent comprendre pourquoi je suis venue la voir.

C’est sur le chemin de la cafétéria que je lui raconte mon enquête. Doyle Bawmon était infirmier à l’hôpital. Travaillant aux urgences depuis de nombreuses années, sa femme le soupçonnait d’adultères. Depuis maintenant deux semaines que j’enquêtais sur lui. Je n’avais pas trouvé de réelles preuves qui le rendait coupable d’une telle chose. En le suivant j’ai très vite remarqué qu’il charmait beaucoup les jeunes femmes. Mais cela ne suffisait pas, il me fallait des preuves concrètes. Selon sa femme, il aurait une liaison avec une infirmière de son service et cela depuis plusieurs années. Alors qu’en penses-tu Alayna ? Connais-tu cet homme ?

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Lun 3 Juil - 18:05


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.



« Je vais voir ce que je peux faire alors. » Tes parents t’ont depuis toute petite inculqué des valeurs que tu tenais à préserver tout le long de ta vie. L’une de ces valeurs était de ne jamais fouiner dans la vie des gens. Tout le monde a des cadavres dans le placard et vie avec, ce serait prétentieux de penser que nous sommes irréprochables dans la vie. Tes principes ont quelque peu étaient mis à mal quand tu as su la profession de Maxim. Elle est détective privée. Elle ne te la pas dit tout de suite seulement quand tu l’as su tu as eu comme une petite retenue de lui exposer ta vie, pensant que tu faisais l’objet d’une enquête toi-même. Tu pensais même qu’il s’agissait d’une enquête qui concernait ta grossesse éclaire au Congo. Après tout c’était le seul sujet qui pouvait bien être intéressant dans ta vie en ce moment. Tu es donc restée sur tes gardes et  as évité de parler de ta vie privée dans un premier temps. Après plusieurs rencontres, tu as commencé à vraiment apprécié la jeune femme. Elle ne te voulait aucun mal et tu t’étais laissée trop vite influencée par son statut professionnel alors que ce n’était généralement pas du tout ton genre. Tu t’es d’ailleurs prise au jeu à mener tes petites enquêtes dans l’hôpital pendant le temps libre que tu pouvais avoir. C’était évidemment toujours dans un esprit enfantin et respectueux comme tes parents t’avaient appris à la faire.
Sur le chemin de la cafétéria, Maxim t’explique l’enquête sur laquelle elle travaille ces derniers temps. Doyle Bawmon. Il est infirmier et tromperait sa femme avec une autre infirmière. Tu n’aimes pas vraiment ce genre d’histoire mais de toute façon  tu n’es au courant de rien. « Je ne suis arrivée que depuis quelques jours… Je ne situe pas encore tout le monde malheureusement. Tu as une photo de ce Doyle en question ? » Tu avais rencontré la plupart des personnes qui travaillaient à l’hôpital et ça en seulement quatre jours. Tu n’avais pas encore tous les visages en tête et encore moins les noms. Tu avais peur que ton amie soit venue pour rien car tu n’étais pas en mesure de l’aider. Elle te montre une photo de Doyle sur son téléphone. Ça te fait rire de te dire qu’une détective privée doit avoir des milliers de photos de gens qu’elle ne connait pas sur son téléphone. Pour la personne qui partage sa vie ça ne doit pas être évident de trouver autant de visages inconnus sur le téléphone de sa moitié. Tu hoches de la tête en apercevant la photo. « J’ai déjà discuté avec cet homme! Tout ce que je peux te dire c’est qu’il a été très accueillant avec moi… Je suis désolée, je n’ai pas plus d’informations pour toi ma belle... Tu te lèves pour aller commander deux cafés, le tien bien noir et celui de Maxim… Tu n’en as aucune idée, donc tu interpelles ton amie. « Ton café, tu le veux comment ? »



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 640
Arrivé(e) le : 03/06/2017
Pseudo : Sùnriise
Célébrité + (c) : Lucy Hale + Alinoé
DCs : Liam Mattews



Âge : 27 ans
Habitation : Quartier Est
Statut : Célibataire
Occupation : Détective privée

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Sam 8 Juil - 10:17


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.


Alayna était en quelques sortes ma dernière chance pour résoudre cette affaire. J’ai misé tant d’espoirs sur elle que ma déception fut forte lorsqu’elle m’a annoncé ne connaissait pas Doyle, le fameux suspect. Des semaines et des semaines d’enquête sans obtenir aucunes informations précises ni indices qui pourrait le soupçonner. Finalement, c’est peut-être un mari fidèle et aimant ce qui est difficile à croire de nos jours. Même mon père, marié depuis une vingtaine d’années à ma mère, il n’a pas réussi à rester fidèle. C’est un fait, les mariages et les couples sont éphémères. Du moins je n’y crois plus depuis un moment. Jonas serait-il sur le point de me faire changer d’avis ? Possible. Depuis que nous nous sommes rencontré, je n’ai qu’une envie, rester en sa compagnie. Pour le moment nous apprenions uniquement à nous connaitre. Il ne s’est encore rien passé entre nous mais le dîner de ce soir risque de changer la situation. En bien ou en mal …. Tout dépendra de comment il va réagir à mon annonce. Depuis le début de notre relation, Jonas ignore pourquoi nous nous sommes rencontrés. Il pense que tout cela et le fruit d’un pur hasard. En réalité, je me suis rapprochée de lui dans le cadre d’une enquête. J’ai vu en lui l’opportunité de lui soutirer des informations précieuses. De fils en aiguilles je me suis beaucoup attachée à lui. Mes sentiments sont sincères mais je crains sa réaction.

Alayna ne connaissait pas de Doyle Bawmon, heureusement pour moi, j’avais une photo de lui sur moi. Oui j’en ai une, regardes. Je sors aussitôt une photo de sac à main et je la lui montre. Pas mal hein dis-je en rigolant. Quoi que, ce n’est pas vraiment mon genre. Alayna venait d’arriver à l’hôpital, visiblement elle revenait du Congo où elle y est restée pendant un an. Il était donc normal qu’elle connaissait peu de monde, mais de vue elle connaissait déjà beaucoup de personne, cet infirmier également. Ok, ce n’est pas grave. Merci quand même. Si tu entends quelque chose, n’hésites à m’appeler. Sa femme est persuadée qu’il la trompe pourtant cela fait des semaines que j’enquête sur lui et je n’ai absolument rien trouvé. Pas un seul indice. Je commence à croire que sa femme est parano dis-je ne rigolant.

Alayna se leva pour aller commander les cafés. Un Café au lait, merci Alayna. Perdue dans mes pensées, je n’ai au début pas aperçu le jeune homme en fond de la cafétéria. Dis Alayna, ce n’est pas l’homme dont on parlait tout à l’heure ? La jeune femme venait de revenir avec nos cafés.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   Mar 11 Juil - 14:30


Step one you say we need to talk
Maxim & Alayna.



Maxim semble un peu dépitée de ta première réponse. Ça t’embête de ne pas pouvoir aider ton amie, c’est pourquoi tu lui demandes une photo. Tu reconnais l’infirmier que tu as rencontré quelques jours auparavant. Il t’avait semblé aimable, attentionné et en aucun cas il ne t’avait rendue suspicieuse. Après tu ne partais pas forcément dans l’optique de t’informer sur sa vie à ce moment-là. La prochaine fois que tu viendras à la croiser tu feras certainement plus attention. Maxim te fait sourire. « Ce n’est pas mon type à vrai dire. Je préfère les grands bruns et qui ne sont accessoirement pas suspectés de tromperie. » rétorques-tu en pouffant à ton amie. Cette dernière te remercie tout de même tu n’as rien fait mais tu lui promets d’ouvrir l’œil. Tu rejoins le self de la cafétéria pour commander vos deux cafés. « Merci beaucoup. » Tu attrapes les deux breuvages et te dirige de nouveau vers Maxim qui semble vouloir te dire quelque chose. « Un café au lait pour la demoiselle. » lui dis-tu en souriant. Tu t’assois à ses côtés alors qu’elle t’annonce qu’elle pense avoir aperçu votre homme. Tu essayes de te tourner le plus discrètement possible. C’est bien lui. Tu ne te rends pas compte à quel point ton regard est insistant quand ce dernier lève sa main pour te faire un signe. Tu te sens bête. Tu as l’impression d’être une adolescente qui a fait une bêtise et tu sens que tu es prête rougir à n’importe quel moment. Tu as maintenant la confirmation que tu ne serais vraiment pas très bonne en tant que détective privée. Tu remarques qu’il est accompagné d’une femme, certainement une infirmière. Peut-être que cette femme est la maîtresse dont Maxim te parlait quelques minutes auparavant. Tu décides de jouer le tout pour le tout. « Je crois que j’ai une idée, suis-moi. » Tu attrapes ton café et te dirige dans la direction où se trouve le suspect présumé, suivie de Maxim. Tes mains sont moites. Tu as chaud. Tu as l’impression que tu t’apprêtes à piller une banque. Alayna, sois naturelle. Ce n’était pas dans ta nature de faire des choses comme ça. Tu offres ton plus beau sourire et arrivée à la hauteur de Doyle et de l’autre infirmière dont tu ne connaissais pas le nom, tu les salues. « Ça va ? Je vous présente mon amie Elena. Elle pense sincèrement à venir travailler ici, j’essaie de lui faire rencontrer du monde pour qu’elle craque. » Tu glousses, tu joues le jeu à fond. Première règle de l’aventurier : ne jamais donner de vrais noms. Maxim devient donc Elena. Les deux interlocuteurs ne semblent pas très réceptifs, ils semblent même gênés mais maintenant que tu es là, ce serait trop dommage de t’arrêter là. Tu observes derrière toi, un homme se dirige dans votre direction avec son café, c’est ta chance. Ton jeu d’actrice va être mis à l’épreuve. Quand il passe juste derrière toi, tu feins une bousculade et balance ton café sur le Doyle en question. Tu apportes directement tes mains à ta bouche. « Oh mon dieu, Doyle, je suis désolée ! Je suis méga maladroite ! Viens avec moi, je vais t’aider à nettoyer ça. Tu as bien remarqué que Doyle est très agacé mais il te suit sans rechigner. ça peut arriver à tout le monde de faire des bêtises. Tu lances un clin d’œil à Maxim, sous entendant « à toi de jouer avec cette femme, je m’occupe de Doyle. » Tu espères qu’elle a reçu le message.




black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: • Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Step one you say we need to talk (Maxim&Alayna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chaine sram pc 991 cross step
» Gallery: Omega Pharma – Quick-Step survival camp
» ClickImpôts first step 2011.1.048
» Probleme de vidéo à l'étape 2 " Step 2 Edit "
» Vds callaway H hot shaft acier true temper speed step 85 en régular 5 au PW + 2 wedges callaway forged 52 et 56

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Havane, Cuba :: Quartier Est :: Centre Hospitalier-
Sauter vers: