AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Deuxième version signé cobain., merci beaucoup.
Bienvenue sur Carpe Diem, le forum a ouvert ses portes le 21 juin 2017.

Partagez | 
 

 I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)   Lun 26 Juin - 15:11

I would like to tell you Alayna & Jonas
J’aurais jamais cru qu’on pouvait se faire du mal en s’aimant trop. Mais peut-être que si.

Pour la plupart des gens, les coups de foudre n’existent que dans les films à l’eau de rose ou dans  les romans pour adolescents. Je pourrais vous prouver de centaines de manières différentes qu’ils ont tords. Je l’ai connu. J’ai connu ce frisson quand il a posé ses yeux sur moi pour la première fois. J’ai senti ce sourire béat se dessiner sur mon visage quand il m’a adressé la parole cette soirée-là. Il m’a fait rire aux éclats. Il m’a fait me sentir plus belle que jamais. Nous étions une vingtaine ce soir-là et pourtant je ne voyais que lui, comme lui ne voyait que moi. J’ai su à cet instant que c’était lui pour moi et moi pour lui. Le temps a passé. Mon cœur n’a pas battu moins fort avec le temps bien au contraire. Je l’aimais bien plus fort chaque jour. Nous avions une parfaite petite vie tous les deux sur cette belle île qu’est Cuba. J’ai continué mes études de médecine. Il a continué d’exceller dans le métier d’agent immobilier. Nous avons emménagé ensemble très peu de temps après avoir officialisé notre relation aux yeux de tous. Quand l’évidence pointe le bout de son nez, qu’est-ce qu’on est sensé faire ? Nous avons filé le parfait amour pendant des années avec zéro nuage à l’horizon : nous aurions dû nous douter que tout n’était pas aussi simple. Lors de ma dernière année d’internat, j’ai reçu une proposition. Depuis toute petite j’avais pour rêve de venir en aide aux autres. Cette proposition de travailler au Congo pour venir en aide aux familles démunis était une chance qui ne se présentait qu’une fois dans une vie. Parmi des milliers de nouveaux diplômés, ils m’avaient choisi moi. Tout le travail que j’avais accompli depuis des années était enfin récompensé. C’était ma chance et Jonas le savait.

J’avais d’abord était excitée de lui apprendre la nouvelle, je n’avais pas pensé aux conséquences que ce voyage allait avoir sur mon couple. Je ne savais pas pour combien de temps j’allais devoir partir. Jonas avait sa vie à la Havane. Je n’aurais pas pu lui imposer de m’accompagner. C’était mon rêve, pas le sien. Je lui ai appris un soir autour d’un merveilleux diner qu’il nous avait préparés. Son visage s’éteignait au fur et à mesure que je parlais de ce projet mais il a compris. Si je ne partais pas, il allait s’en vouloir.  Il m’aimait bien trop pour m’empêcher de vivre mes rêves. Seulement, je l’aimais bien trop pour lui demander de m’attendre. J’ai donc pris la lourde décision de quitter l’homme que j’aimais à en perdre la raison. Il a compris ma décision. Du moins je l’espère. Je suis donc partie, la mort dans l’âme avec l’impossibilité de me dire que mon choix avait été le bon. Je suis arrivée au Congo et tout s’est passé très vite. C’est le cœur serré que je réalisais le rêve d’une vie. Seulement il me manquait quelque chose… quelqu’un. J’ai pensé plusieurs fois à appeler mais ça aurait été une décision égoïste. J’ai donc fait mon travail et ça pendant sept mois environ. A cette date butoir, je suis tombée malade. Je pensais à une intoxication alimentaire : j’étais bien loin du compte. Je me suis réveillais un jour, le ventre arrondi. J’étais paniquée : j’ai consulté un médecin et le verdict est tombé : déni de grossesse accompagné de quelques complications à cause d’une légère dénutrition. J’ai donc été prise en charge. Je ne pouvais contacter personne. Mes jumeaux sont nés au Congo vu qu’il m’était impossible de prendre l’avion dans cet état. Je vais mieux et mes enfants sont sains et saufs. Je reviens donc à la Havane pour faire découvrir à mes deux bébés la beauté de la Havane et les faire rencontrer leur père…

Je pense que je n’ai jamais été aussi nerveuse. J’ai l’impression d’être une fille qui se rend à un premier rendez-vous : mes mains sont moites et j’ai le cœur qui bat la chamade. Je m’apprête à rendre visite à l’homme que je n’ai jamais pu oublier puis lui apprendre une nouvelle qui bouleversera incontestablement sa vie. Quoi de plus facile franchement ? J’ai pris la décision de ne pas emmener les enfants : je me suis dis que ce serait plus facile d’y aller doucement. Je ne sais pas comment il va réagir : en me voyant ? En apprenant la nouvelle ? Je suis déjà ici depuis une semaine, peut-être a-t’il déjà pris connaissance de mon retour ? Toutes ses questions se bousculent dans ma tête. Je passe la porte de l’agence immobilière dont il est le directeur, la main tremblante.

©️ 2981 12289 0

@Jonas Valentyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Arrivé(e) le : 21/06/2017
Pseudo : just hold on
Célébrité + (c) : Michael Malarkey ©oreste
DCs : Johanna Rhodes (Kendall Jenner) & Soledad Nuñez (Selena Gomez) & Sandor Castellano (Louis Tomlinson)



Âge : 33 ans (14 septembre 1983)
Habitation : possède un très grand logement dans le quartier nord, dans lequel il loue ses pièces en trops
Statut : célibataire, mais commence à avoir des sentiments pour une jeune femme
Occupation : directeur d'une agence immobilière


MessageSujet: Re: I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)   Dim 2 Juil - 12:50


   
I would like to tell you
( alayna & jonas )

   
On lui avait bien dit qu’apparemment Alayna était de retour à La Havane. Mais Jonas n’en n’avait pas la certitude. N’était-ce que des rumeurs ? La Vérité ? Il n’en savait rien. Et puis, qu’est-ce que ça allait changer ? La jeune femme n’avait pas donné une seule nouvelle depuis son départ et il faut avouer, ça avait un peu blessé Jonas sur le moment. Puis, avec un peu de recul, il avait compris. C’était sûrement la meilleure solution pour tous les deux, ne pas se faire plus de mal que nécessaire en entretenant quelque chose qui n’a plus lieu d’être. Ça n’a pas été plus facile pour l’ainé Valentyne de ne plus avoir de nouvelle. Il a quand même mis un an avant de se laisser le droit de penser à retrouver l’amour, de s’autoriser à envisager une nouvelle histoire. Quelle ironie, on lui sous entends que son ex est revenue, pile au moment où il commence enfin à s’ouvrir et à en aimer une autre. S’il ne remet pas en cause sa nouvelle histoire, il faut quand même avouer que ça lui trotte en tête. Il se demande parfois comme se passeront les retrouvailles. Si elle viendra d’elle-même le voir, ou s’ils vont attendre de tomber par hasard l’un sur l’autre. Tellement de questions. Si peu de réponses. Et tout ça, lui trotte en tête dès qu’il n’est pas occupé à autre chose. Heureusement, son boulot de directeur d’agence immobilière lui occupe pas mal ses pensées, il y a toujours à faire, beaucoup de choses à gérer.

La fin de matinée approche. Et si techniquement, l’agence ferme pour la pause déjeuner, Jonas lui, n’est pas en pause à cent pour cent, puisqu’il a un repas professionnel avec un potentiel futur gros client. Ce genre de dîner est un brin stressant pour le directeur, qui ne peut pas se permettre de faux pas, sous peine de se voir perdre ce contrat. Son agence tourne bien, mais des contrats comme ça, ça ne se refuse pas. Ça ne se loupe pas. Mais la matinée n’est pas encore terminée, puisqu’il entend le tintement familier de la porte d’entrée de l’agence. C’est un de ses agents qui accueille la personne, il l’entend, puisque son bureau se trouve juste à l’arrière du comptoir d’accueil. Son coeur rate un battement. Même après un an, il reconnaitrait SA voix entre mille : Alayna. Il s’est autorisé à tourner la page, cela ne veut pas dire qu’il l’a oublié. Jonas ne cherche pas à comprendre, il se rend dans le hall de l’agence. « Alayna ? Alors c’est vrai, t’es rentrée. » Il lui adresse un très léger sourire. Entre joie de la revoir et un sentiment un peu étrange de regret, de ressentiment de n’avoir jamais eu de nouvelles. Le directeur se tourne vers son employé, un qui est arrivé après le départ de la jeune femme et qui donc ne la connait pas et n’a pas pu la reconnaitre. « Ça va aller. Merci. » Il congédie ainsi l’agent immobilier. « Viens, on va aller dans mon bureau. » Il lui fait signe de le suivre. Jonas l’aurait bien prise dans ses bras pour l’accueillir, mais il ne sait pas trop comment il doit agir. Alors dans le doute, il reste d’une certaine manière, distant. « Tu es là en visite ou tu es revenue pour de bon ? » Jonas prépare deux cafés, comme il le faisait avant quand il lui arrivait de passer le voir. Il retrouve instinctivement tous ses gestes, ses réflexes. Il n’a rien oublié de ce qu’était leur vie ensemble avant qu’elle parte. « Alors c’était comment là-bas ? » Jonas a beau avoir eu du mal à se reprendre sans elle. Il a beau lui en avoir un peu voulu de ne plus donner signer de vie, il s’intéresse sincèrement à ce qu’elle a pu y vivre. Après tout, elle l’a laissé pour cette vie-là, normal qu’il ait envie de savoir ce pour quoi leur histoire a pris fin.
code by hanska.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Arrivé(e) le : 25/06/2017
Célébrité + (c) : Katherina Graham + (c).cranberry
DCs : Pas encore.

Âge : Trente ans.
Habitation : La Havane
Statut : Célibataire
Occupation : Médecine

MessageSujet: Re: I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)   Lun 3 Juil - 11:53

I would like to tell you Alayna & Jonas
Tu ne t’attends pas à  ce que ce soit si compliqué de franchir le seuil de la porte. Cette agence c’est tellement de souvenirs, bons pour la plupart. La boule que tu sens dans ton ventre grossit un peu plus à mesure que tu t’approches du comptoir. Le visage de la personne qui t’accueille t’est totalement inconnu. En une année d’absence, tu contactes évidemment qu’il peut se passer beaucoup de choses. « Bonjour, je suis à la recherche de Jonas Valentyne, vous savez où je peux le trouver ? » Le jeune homme s’apprête à te répondre par la positive quand derrière lui la porte du bureau s’ouvre, celui de Jonas. Ce dernier apparaît donc devant toi. Tu tentes de respirer calmement mais ton cœur s’emballe. Tu savais avant de venir que le revoir allait te confronter à ce que tu avais laissé derrière toi et à tes sentiments qui visiblement n’avaient pas changé d’un poil. « Oui, ça fait quelques jours. » Tu tentes de répondre à son sourire par un autre, tout aussi timide. Malgré le stress, tu t’étais imaginé vos retrouvailles comme un vrai conte de fée. Dans ton idée, il te prenait dans ses bras et vous vous embrassiez fougueusement comme si de rien n’était mais malheureusement la décision que tu avais pris un an plus tôt avait compromis toutes les chances que ce scénario ne se produise. Il t’invitait dans son bureau, tu hochais la tête. Tu remerciais le jeune homme à l’accueil avant de le suivre. Le bureau n’a pas changé depuis ton départ, c’est pourquoi c’était si difficile de voir à quel point vous êtes distants l’un envers l’autre. Tu sais bien que c’est impossible de revenir en arrière mais l’idée que tu t’étais faite de cette rencontre était totalement différente. « Je suis de retour pour de bon. La Havane m’a énormément manqué.. » Et par la Havane évidemment, tu parles de lui. Mais ça tu te dis qu’il  n’a pas besoin de l’entendre. Tu ne sais pas comment il a géré ton  absence mais tu sais que pour toi ça a été un enfer, donc ça ne devait pas être bien différent pour lui. Il te sert ton café, bien noir comme tu l’aimes et comme il avait l’habitude de te le servir à chaque fois que tu lui rendais visite. Ton cœur se sert encore un peu plus. « Là-bas... C’était intense. J’ai rencontré de belles personnes, je me suis sentie utile… J’ai eu des moments de doute, où j’ai eu envie de tout laisser tomber, j’ai beaucoup pleuré mais… au final ça a été une belle aventure. » Tu t’assois sur un siège sans le quitter de yeux. « Et toi ? Comment tu vas ? » Tu espères qu’au fond tout est allé bien pour lui même si tu sais que tu te leurres complètement. Tu as été égoïste et l’homme que tu aimais en a payé les conséquences. Il a agi pour toi quand toi tu n’as pensé qu’à toi. Tu attendais de connaître sa situation avant d’engager le sujet Au fait Jonas, tu es papa de deux adorables bébés et oui je n’ai pas pu t’appeler pour te tenir au courant, tu ne m’en veux pas ?



©️ 2981 12289 0

@Jonas Valentyne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I would like to tell you ♠ (Alayna&Jonas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V1 : Résultats
» Draft NHL 2011
» 3eme du winter trophy a l'arena
» Aide en tout genre
» Jonas Hiller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Havane, Cuba :: Centre Ville-
Sauter vers: