AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Deuxième version signé cobain., merci beaucoup.
Bienvenue sur Carpe Diem, le forum a ouvert ses portes le 21 juin 2017.

Partagez | 
 

 we could be friends. (oscora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Arrivé(e) le : 05/07/2017
Célébrité + (c) : peter bruder x suskind
DCs : //



Âge : vingt-six ans
Habitation : Quartier Nord
Statut : célibataire
Occupation : rentier x loue des appartements à des touristes
Caractère : plutôt détestable

MessageSujet: we could be friends. (oscora)   Ven 7 Juil - 19:11


   


We could be friends.


Le pas pressant, Oscar se hâtait jusqu’au point de rendez-vous qu’il avait donné à un groupe de touristes venu de New York. Son état de fatigue se dégradait au fur et à mesure qu’il avançait sous la pesante chaleur de La Havane. Les personnes qu’il devait accueillir étaient riches, donc exigeantes. Cette attitude avait tendance à l’agacer, il n’était pas d’une patience phénoménale. Pour leurs première soirée dans cette ville qu’il chérissait tant, Oscar avait pris le parti de leur montrer le véritable côté authentique de la culture cubaine. Son choix s’était donc porté sur un petit bar ne payant pas de mine. Une devanture colorée; à l’intérieur, une scène minuscule avec un micro et une chaise haute. Mais l’ambiance était chaleureuse, personne ne pouvait y être insensible. Arrivé devant eux, il les salua de son plus beau sourire commercial d’hypocrite et les prit tour à tour dans ses bras, à l'américaine. Une fois les présentations faites, le petit groupe se dirigea vers le bar. Oscar s’efforçait de rire à la moindre blague, se feignait de quelques compliments bien sentis sur les tenues des demoiselles et les montres de ces messieurs. Le garçon était capable de mettre son ego de côté pour ses clients, sans quoi il ne pourrait pas manger à la fin du mois. Il était peut-être détestable mais il n’en restait pas moins intelligent et habile dans ses relations. Il savait faire le tri entre qui pouvait lui servir, ou pas.

Arrivé devant la porte en verre teintée, Oscar la poussa et laisse entrer avant lui le petit groupe de touristes. « Après vous. » Dit-il en retenant fièrement la porte. Il était sincère pour une chose: Faire découvrir des petits bijoux comme ce bar était un honneur pour lui. Les convives hochèrent la tête et passèrent les uns après les autres. Une table avait été réservée au nom de White. Il le signala à une serveuse qui s’empressa de les placer. Le brun posa ses deux mains sur la table. « Bienvenue à La Havane. Que voulez-vous consommer? » questionna-t-il, un léger sourire dessiné sur les lèvres. Les amerloques s’accordèrent tous à prendre des boissons clichées à souhait. Un cuba libre en ces lieux, la boucle était bouclée.

La musique s’arrêta et une petite blonde tout à fait jolie pris place sur la chaise de la petite scène. Des applaudissement retentirent afin de l’encourager. Oscar remarqua de la panique dans ses yeux et fit de même afin de ne pas froisser ses invités. Son attention revint rapidement à la tablée. Les conversations sur l’immobilier, la mode et les voitures cubaines allaient bon train. Habitant à La Havane depuis déjà six ans, il était facile pour lui de parler de tous ces marchés qui le touchaient de près ou de loin. Tout le monde passait un excellent moment, accompagné de la voix de la chanteuse qui réchauffait l’ambiance grâce à la douceur de sa voix. Une fois son tour fini, les américains décidèrent de quitter les lieux. De chaleureux au revoir furent échangés. Oscar décida de rester, trouvant qu’il méritait amplement un dernier verre après avoir passé un si long moment avec des personnes qu'il trouvait creuses. Telle une vrai diva, il estimait qu’il avait besoin de noyer ses souvenirs ainsi que son ego en miettes dans quelques shots d’alcool fort. Sa large carrure tenta de se faufiler entre les clients du bar, jusqu’au comptoir. La chaleur ambiante le prenait à la gorge, mais aussitôt le réalisa-t-il qu’Oscar se prit une vague rafraichissante (mais très désagréable) sur sa chemise. Quelqu’un venait de renverser un verre d’eau. Il ouvrit la bouche pour se mettre à rouspéter puis tomba nez à nez avec la blondinette qui se tenait sur la scène il y a à peine cinq minutes. Le garçon arqua un sourcil, interloqué. Comment avait-elle pu oser? « Dis donc Beyonce, ce n’est pas parce que tu as un petit peu de talent que tu peux te permettre de jeter tes bouteilles d’eau au public pendant ton concert. Non mais je rêve. » Puis il leva les yeux au ciel en attrapant un torchon que lui tendait une serveuse désolée. Il la remercia d’un signe de tête et le frotta sur sa chemise afin d’en éponger le maximum. Sans la regarder, toujours concentrer dans sa tâche, il poursuivit, « C’est rien, ne fais pas cette tête. »

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
 
we could be friends. (oscora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» friends a -50% CHER ONTARIO TOULOUSE
» Galerie - Friends
» Mid engine friends XIV
» Happy tree friends
» LE MEETING MONDIAL ABARTH & FRIENDS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Havane, Cuba :: Quartier Est-
Sauter vers: